CTDEC.COM : Centre Technique de l'industrie du Décolletage

Cetim-Ctdec

Penser à consulter la page sommaire

Regard sur l'évolution des commandes numériques

28 05 2018 

Les commandes numériques (CN) sont une des clés de l’Industrie du Futur, de l’internet des objets (IoT). Assurer la connexion des machines à leur environnement de production, fournir des données en temps réel aux systèmes d’analyses sont autant de fonctions clés que doivent assurer ces systèmes.

Regard sur l'évolution des commandes numériques de la part de notre expert en veille technologique.  

Des CN sur base PC exploitant Windows®
Le déploiement du système d’exploitation Windows® dans les CN permet aux utilisateurs de s’affranchir peu à peu de documents papiers…et de PC. Il est possible de consulter des plans de pièces ou tout autre documentation directement sur l’écran de la CN et d’importer directement des fichiers DXF à la CN. On retrouve cette fonction chez la plupart des fabricants comme Heidenhain, Fanuc, Siemens… au travers des interfaces logicielles associées aux CN.

Des écrans tactiles
Sur les CN, les écrans tactiles sont devenus la norme et certains fabricants comme Heidenhain proposent même des systèmes combinant deux écrans (un pour la supervision de l’usinage en cours et l’autre pour la programmation de la tâche suivante ou la consultation des documents). Fagor propose notamment une navigation de type « « pop-up » entre les différents menus de la CN.

Des CN ouvertes et communicantes
Les CN  sont au centre des systèmes de production. Dans une logique d’industrie du futur, elles s’interfacent avec leur environnement (autres machines, capteurs,…) au travers de différents protocoles tels qu’Ethernet ou MT Connect.

Num propose une interface de connexion avec MT Connect nommée NUMConnect. Heidenhain propose une suite d’applications baptisée « Connected Machining » qui permet de connecter les machines avec les différents composants du réseau de l’entreprise.

Bosch Rexroth propose une nouvelle génération de CN « IndraMotion MTX » ouverte vers les systèmes informatiques de l’entreprise comme vers les actionneurs ou capteurs.

Des fonctions de maintenance intégrées
De nouvelles interfaces ajoutent des fonctions complémentaires. En reliant la CN à différents éléments de la machine (ventilateurs, capteurs embarqués dans la machine, …) des logiciels comme MT Linki de Fanuc permettent de collecter les données, de les analyser et de fournir un système de surveillance accessible directement sur l’écran de la CN. En associant les fonctions de communication offertes aux CN, il est possible de créer un outil de supervision d’atelier.

L’offre des constructeurs de machines
De nombreux fabricants de machines proposent des CN intégrant des fonctionnalités propres à leurs marques. Cette interface personnalisée apparaît comme une «surcouche » logicielle permettant de proposer des fonctions ou applications propres à chaque fabricant de machines. 

 

De nombreuses évolutions en cours des CN visent à intégrer la programmation des robots directement dans la machine, comme l’interface Run My Robot présenté Siemens.

Retrouvez la note de veille complète sur la mécathèque du Cetim
(accès réservé cotisants Cetim-Ctdec et Cetim)